Les accumulations de glace – L’insulte à l’injure de l’hiver

Les accumulations de glace sont la façon pour l’hiver d’ajouter l’insulte à l’injure. Depuis de nombreuses semaines déjà, vous avez enduré le ciel gris et les températures glaciales. Vous avez déneigé les trottoirs et les entrées jusqu’à épuisement. Au moment où vous pensiez avoir finalement le contrôle sur la situation, vous êtes témoin que les chutes Niagara coulent de votre toiture.

Le côté sombre de la glace

Les structures cristallines hexagonales qui forment la glace peuvent bien être un chef-d’œuvre de la nature, mais lorsqu’elles se mettent en équipe, la beauté en prend un dur coup.

COMMENT SE FORMENT LES ACUMULATIONS DE GLACE

Les barrages de glace se produisent lorsque l’eau s’accumule à l’arrière d’un amas de glace. Plus spécifiquement:

  • La chaleur augmente dans les greniers qui ne sont pas suffisamment isolés, ce qui occasionne la fonte de la neige sur le toit.
  • Alors que l’eau coule vers les sections plus froides de la partie inférieure du toit, celle-ci regèle, formant ainsi un barrage.
  • L’eau s’accumule au haut du barrage, refoulant sous les bardeaux et le revêtement.
  •  L’eau s’infiltre dans le grenier et dans le haut du plafond.

Laissée sans surveillance, l’infiltration d’eau à l’intérieur peut causer des dommages considérables. Selon l’Institut d’Information en Assurance (Insurance Information Institute (III), les dommages causés l’an dernier par l’eau et le gel comptaient pour près de 22% de toutes les réclamations de la part des propriétaires de résidences, avec une moyenne par réclamation atteignant $5 875.

Restez à l’avant des flots

En prenant quelques précautions avant l’arrivée de l’hiver, il est possible de minimiser les risques de formation de barrages de glace.

À l’automne:

  • Inspectez votre toiture tôt à l’automne pour voir s’il y a des bardeaux ou du revêtement mal fixés
  • Assurez-vous qu’il y a suffisamment d’isolation dans votre grenier et que celui-ci est bien ventilé
  • Sceller toutes les ouvertures qui pourraient potentiellement laisser passer de l’air chaud de l’intérieur de la maison vers le grenier
  • Gardez les gouttières et les descentes libres de débris

Tout au long de l’hiver:

  • Portez une attention toute particulière aux glaçons. Si ceux-ci sont confinés principalement au niveau des gouttières, vous être probablement en bonne situation. Mais si vous remarquez que de l’eau est présente à l’arrière, un barrage de glace peut être en train de se former.
  • Vérifiez si de l’humidité ou des taches causées par de l’eau sont présentes dans votre grenier et sur le long du plafond à proximité des murs extérieurs. Si vous observez un écoulement, un barrage de glace peut s’être formé.

Les dommages causés par un barrage de glace sont couverts par la plupart des polices d’assurance de résidences. Toutefois, il serait bon de parler avec votre agent pour revoir votre couverture avant que l’hiver ne s’installe.

Mettez-lui une chaussette !

Même si vous avez pris toutes les précautions, des barrages de glace peuvent se former quand même. Lorsque cela survient, vous voudrez agir rapidement avant que ceci ne vous cause des maux de tête et des dommages à votre résidence.

  • En utilisant votre pelle à toiture SnowPeeler, déneiger la partie inférieure de votre toiture d’environ 1 m à 1,5 m.
  • Remplissez un bas de nylon avec du chlorure de calcium et disposez-le verticalement le long du barrage de glace. Ceci fera fondre un canal à travers la glace.

Les produits de fonte de glace de chlorure de calcium peuvent être achetés à votre quincaillerie locale. Évitez d’utiliser de gros cristaux de sel ou de chlorure de sodium parce que ceux-ci pourraient endommager votre toiture.

LA SÉCURITÉ AVANT TOUT – Accéder à votre toiture en hiver pourrait s’avérer risqué, surtout si vous utilisez une échelle. Si vous ne pouvez accéder à votre toit de façon sécuritaire, faites appel à un service professionnel de déneigement. Voici quelques petits trucs supplémentaires pour déneiger votre toiture.

Le bon côté des choses

La glace a rarement bonne presse – pensons au Titanic et à la tempête de verglas de 1998. Mais les barrages de glace ne doivent pas être une source de souffrances cet hiver. Ils sont évitables et réparables. Et il y a un bon côté à la glace – elle refroidit nos boissons préférées et nous permet de jouer au hockey – le hockey !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *